Mots des présidents

L'eau est un enjeu planétaire

Les pays de la Communauté européenne ont adopté en 2000 une Directive cadre sur l'Eau qui organise la gestion de l'eau afin de préserver cette ressource et la vie qui y est associée.

L’ASBL Contrat de rivière Escaut-Lys est un outil participatif ouvert à tous qui consiste à réunir autour d’une même table l’ensemble des acteurs publics et privés concernés par la gestion de l’eau dans le bassin versant de l’Escaut et la Lys. Un pan de ses objectifs consiste en l’animation, en l’information et en la sensibilisation du public.

La Commission Locale de l’eau du SAGE Scarpe aval a pour mission de veiller à l’atteinte des objectifs de gestion des eaux sous toutes leurs formes, au sein des 650 km² de son bassin-versant, en lien avec les acteurs et usagers de l’eau. Le Parc naturel transfrontalier du Hainaut porte la mise en œuvre d’un programme local de développement durable, qui rende compatible le développement de la nature et la vie de ses 255 500 habitants. L’enjeu est de taille et rend nécessaire l’implication du plus grand nombre.

Pour nos quatre structures, la préservation de la ressource en eau, la coopération transfrontalière et la mobilisation écocitoyenne sont déterminantes.  C’est pourquoi, de notre partenariat est né le présent catalogue transfrontalier des activités et outils pédagogiques sur l’eau que nous avons le plaisir de vous faire découvrir.

Il est destiné à promouvoir le savoir-faire et l’offre des structures d’animation présentes sur nos territoires.

Il s’adresse à vous, enseignants, éducateurs, collectivités, ou organisateurs d’événement ou de manifestation qui souhaitez développer des projets ou actions de sensibilisation aux enjeux liés à l’eau. Evolutif, il pourra tout particulièrement s’enrichir de vos contributions en tant qu’utilisateurs.

Par ailleurs, à l’instar de nos rivières, nous souhaitons faire fi des frontières. Ce catalogue transfrontalier vous invite à vous laisser guider par votre curiosité afin de découvrir ce que vos voisins proposent. D’une région à l’autre, les activités et les outils se compléteront de part la différence de leurs approches pour vous offrir des supports pédagogiques performants.

Enfin, nous souhaitons remercier les collectivités, structures éducatives ou culturelles qui ont participé à ce projet. Nous envisageons de dresser avec ces dernières un bilan des besoins et des manques pour offrir encore plus de qualité, pour innover et déployer la mobilisation écocitoyenne transfrontalière en faveur de notre bien le plus précieux : l’eau ! 

Restant  à l’écoute de vos réflexions et suggestions d’amélioration, nous vous donnons rendez-vous sur nos sites internet respectifs pour découvrir ce catalogue mis à jour, pour proposer des fiches d’animation ou feuilleter un catalogue de l’offre de sensibilisation au développement durable toutes thématiques confondues.

Bonne découverte de cet outil collaboratif !

Alain BOCQUET
Président du SAGE Scarpe aval

Daniel MIO
Président du Parc naturel régional Scarpe-Escaut

Charles PICQ
Président du Parc naturel des Plaines de l’Escaut

Jean-Marie VANDENBERGHE
Président du Contrat de rivière Escaut-Lys

Le Contrat de rivière Escaut Lys

Le contrat de rivière est un outil participatif. Il consiste à réunir au sein d’une même structure l’ensemble des gestionnaires et usagers publics et privés, d’un même bassin versant, dans le but de définir un programme d’actions de restauration et de valorisation des milieux aquatiques.

Par la concertation qu’il initie, le contrat de rivière doit permettre d’engager des actions pertinentes face aux problèmes rencontrés, de coordonner l’ensemble de ces actions et de trouver le maximum d’aides techniques et financières pour les réaliser.
Il n’a aucun pouvoir réglementaire.

Les missions d’un contrat de rivière sont multiples :

  • Tenir à jour un inventaire des cours d’eau ;
  • Contribuer à mettre en œuvre les plans de gestion par bassin hydrographique ;
  • Assurer l’information et la sensibilisation des acteurs locaux et de la population ;
  • Favoriser la détermination d’actions par les groupes de travail mis en place ;
  • Répondre aux exigences de la Directive Cadre Européenne sur l’Eau ; à savoir l’atteinte du bon état physico-chimique et écologique des cours d’eau et milieux humides associés d’ici à 2015.

L’asbl Contrat de rivière Escaut-Lys a été créée le 18 mars 2011 lors de l’Assemblé Générale constitutive.
Elle est constituée :

  • du Comité de rivière (l’Assemblée Générale)
  • d’un Conseil d’Administration
  • des groupes de travail qui doivent établir le programme d'actions et de bénévoles qui aident à la réalisation de l'inventaire de terrain.
Voir la fiche du territoire

Le Parc naturel transfrontalier du Hainaut

Le Parc naturel transfrontalier du Hainaut est formé du Parc naturel régional Scarpe -Escaut (F) et du Parc naturel des plaines de l’Escaut (B), soit environ 74 500 ha couvrant 55 communes françaises, 6 entités communales belges (42 villages).

Les deux Parcs naturels ont développé un véritable projet commun de gestion du territoire en formant le Parc naturel transfrontalier du Hainaut.

La coopération transfrontalière entre les deux territoires a commencé dès 1989 et s’est renforcée par plusieurs programmes Interreg (entre 1991 et aujourd’hui) et avec la création du Parc naturel des Plaines de l’Escaut en 1996.

La gestion commune et intégrée de ces deux parcs naturels permet de donner du sens à la notion de “territoire transfrontalier”.

Ce territoire est un immense réservoir de biodiversité et de richesses naturelles reconnues à l’échelle européenne : les trois quarts de sa superficie sont en effet occupés par des espaces naturels (forêts, zones humides) ou agricoles. C’est aussi un territoire à forte densité de population (255 500 habitants et un densité de 343 habitant/km²) qui fait face à la pression urbaine des métropoles en périphérie.

Les enjeux pour concilier environnement, économie et qualité de vie sont donc multiples. Ils concernent notamment la protection de la ressource en eau (les nappes phréatiques du territoire alimentent également les métropoles voisines en eau potable de qualité), la restauration du réseau écologique (dit aussi trame écologique pour désigner les espaces nécessaires à la circulation et à la vie des espèces animales), la pérennisation d’une agriculture dynamique, le maintien de paysages typiques et diversifiés, le développement d’un tourisme de nature ou encore la mobilisation des habitants et leurs pratiques éco-responsables

Par la mise en place de dispositifs conjoints et d’actions transversales, le Parc naturel transfrontalier du Hainaut harmonise la gestion des milieux naturels ainsi que le développement de démarches éducatives et de sensibilisation à l’environnement.

Voir la fiche du territoire

Le SAGE Scarpe aval

Les Schémas d’Aménagement et de Gestion des Eaux (SAGE) ont été créés par la loi sur l’eau de 1992 et renforcés par la loi sur l’eau et les milieux aquatiques (LEMA) du 30 décembre 2006, afin d’atteindre les objectifs de gestion équilibrée de la ressource en eau. Elaboré à l’échelle d’un bassin versant, le SAGE constitue le principal outil de la gestion locale de l’eau.

D’une superficie de 625 km², le bassin versant de la Scarpe aval regroupe 75 communes du Nord de la France et compte près de 285 000 habitants. Ce territoire concerne les 37 km de la Scarpe canalisée en aval, depuis Douai jusqu’à sa confluence avec l’Escaut à Mortagne-du-Nord, et l’ensemble des cours d’eau et fossés qui s’y rejettent.

Le SAGE Scarpe aval a été approuvé par arrêté préfectoral le 12 mars 2009. Depuis cette date, le SAGE est en phase de mise en œuvre c’est-à-dire que l’ensemble des acteurs de l’eau se mobilise pour atteindre les objectifs fixés collectivement :

  • Gérer la ressource en eau disponible et assurer l’alimentation en eau potable ;
  • Reconquérir la qualité de l’eau, globalement dégradée ;
  • Protéger et restaurer les milieux aquatiques naturels et les zones humides ;
  • Prévenir les inondations, ce qui passe nécessairement par une solidarité entre les collectivités riveraines (amont-aval) et une gestion globale des écoulements.

L’animation de cette mise en œuvre a été confiée au Parc naturel régional Scarpe-Escaut.

Dans la continuité de son élaboration, la mise en œuvre du SAGE se veut collective et participative, à travers les débats au sein de la Commission Locale de l’Eau, véritable parlement de l’eau regroupant élus, usagers et services de l’état, mais aussi à travers le nombreux partenariat et collaboration avec l’ensemble des acteurs de l’eau.

Voir la fiche du territoire